Printemps des Libertés

Assemblées populaires hebdomadaires proposées par le collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse.

Si la lutte contre la loi Sécurité Globale a été à l’origine de notre mobilisation et de la création du collectif, nos revendications se sont rapidement élargies : Sécurité Globale, projet de loi contre les « Séparatismes », décrets dits de « Sécurité Publique », état d’urgence prolongé indéfiniment, avec sa cohorte de mesures coercitives absurdes et autoritaires, parmi lesquelles la fermeture des lieux culturels, reforme de l’assurance chômage, destruction des services publics… participent d’un même projet de société autoritaire et ultra-sécuritaire et sont autant de motifs de mobilisation. Convergence. Résistance.

Parole militante, parole artistique, parole citoyenne… Toute intervention est la bienvenue. Réapproprions-nous l’espace public et politique.

le 09 juin 2021

APPEL POUR LES LIBERTÉS ET CONTRE LES IDÉES D’EXTRÊME DROITE


Depuis des mois, partout en France, nous manifestons, défilons, nous rassemblons, pour défendre nos libertés et nos droits contre la politique autoritaire et liberticide du gouvernement ;

Rien n’y fait, sa Majesté Macron Ier et son gouvernent de pacotille font la sourde oreille, et il y a comme un relent fasciste dans l’air prêt à se saisir de nos peurs, de nos angoisses, de nos colères légitimes, toujours prompt à frapper à nos portes par temps de crise. Ne laissons pas ces idées gangréner nos pensées !

Le Collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse s’associe à l’appel pour les libertés et contre les idées d’extrême-droite.

CE SAMEDI 12 JUIN MARCHONS TOUTES ET TOUS ENSEMBLE POUR LA LIBERTÉ ET CONTRE LES IDÉES FASCISTES. RENDEZ-VOUS A 10H30 DEVANT LA MAIRIE DE GUÉRET.

A PARTIR DE 12h30 :
RETROUVONS-NOUS AU SQUARE JORRAND autour d’un « DÉJEUNER SUR L’HERBE » – artistique et militant :
Amenez de quoi becqueter, vos idées, vos textes, vos instruments (acoustiques), vos œuvres…
Occupons le square l’espace de quelques heures.


Ensemble, dessinons, écrivons, chantons, crions, dansons, le monde que nous voulons, comme nous le voulons : coloré, solidaire, uni, éclectique, plein de différences, tolérant…
Nous réclamons la liberté pour toutes et tous, nous refuserons toujours une société de contrôle, de surveillance et de suspicion généralisée.
Manifestation et rassemblement déclarés en préfecture. Port du masque et respect des gestes barrières obligatoires.


Le collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse
www.facebook.com/slsg23


– ATTENTION –

OYEZ ! OYEZ ! Il n’y aura pas d’assemblée ce samedi 5 juin à Guéret, on se retrouve le samedi 12 juin, pour la mobilisation pour les libertés et contre les idées fascistes !Le Collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse.


PRINTEMPS DES LIBERTÉS #10 – samedi 29 mai – Guéret

Liberté – Sécurité – Surveillance – Précarité : même combat, Unissons-nous pour un monde plus juste.

Dès 11h, devant la mairie de Guéret : le collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse propose d’orienter les débats de l’assemblée populaire sur la question de la réforme de l’assurance chômage, prévue pour juillet, et qui amputera d’1/4 à 1/3 les revenus des demandeurs et demandeuses d’emploi indemnisé(e)s, et en privera beaucoup d’indemnisation. Son abandon reste la revendication première des occupants et occupantes des théâtres.

Et entre 14h et 17h, le Cabaret des Liberté vous accueillera pour la 3e fois devant la médiathèque, pour poursuivre la mobilisation artistiquement. A vos arts citoyens et citoyennes !

Déambulation pour rejoindre le Cabaret à l’issue de l’assemblée. Prévoir un pique-nique !

Rassemblements déclarés en préfecture. Respect des gestes barrière et port du masque obligatoire. Consommation d’alcool interdite sur la voie publique.


PRINTEMPS DES LIBERTÉS #9 – samedi 22 mai – Guéret

L’intersyndicale appelait à manifester pour un grand service d’éducation en Creuse devant la mairie dès 10h30. Nous soutenons cette mobilisation. Nous serons donc présents aux côtés des syndicats, des enseignants et parents d’élèves pour défendre l’éducation. Nous proposons de poursuivre les débats par une discussion sur la réforme de l’assurance chômage, car cette journée du 22 mai est aussi une journée de mobilisation nationale pour défendre la Sécurité Sociale et contre cette réforme. Services publics. Libertés. Convergence.


PRINTEMPS DES LIBERTÉS #8 – SAMEDI 15 MAI – Guéret
L’art et la culture : notre bien commun !

Ce samedi 15 mai nous vous invitons à partager une journée de réflexion et de mobilisation autour de la thématique des arts et de la culture. Alors que le gouvernement a annoncé la réouverture progressive des lieux de culture à partir du 19 mai, il nous semble important de réfléchir ensemble aux conditions qui y sont associées ; à ce que nous voulons, et surtout à ce que nous ne voulons pas, à ce que nous sommes prêts à accepter, ou pas, à la nature de l’art et de la culture, à leurs places et leurs rôles dans notre société… L’assemblée populaire hebdomadaire portera pour l’occasion sur le thème du pass sanitaire, et nous poursuivrons l’après-midi avec la 2nde édition du Cabaret des Libertés. Détail du programme ci-dessous !

11h / 14h : ASSEMBLÉE POPULAIRE devant la MAIRIE – discussion autour de la question du « PASS SANITAIRE »

Depuis maintenant un an nous sommes en état d’urgence sanitaire quasi permanent. Le projet de loi examiné à l’assemblée nationale le 10 mai pour la sortie de l’état d’urgence donne toujours la possibilité au gouvernement de réglementer, restreindre ou interdire la circulation des personnes et des véhicules, là où est « constatée une circulation active du virus ». Il peut aussi prendre un décret pour réglementer l’ouverture de certains établissements recevant du public ou en décider la fermeture. Les rassemblements et activités sur la voie publique peuvent aussi faire l’objet de restrictions.

Il introduit la base législative d’un pass sanitaire pour l’été.

L’article 8 prévoit une série d’habilitations à légiférer par ordonnances, notamment en ce qui concerne l’activité partielle et l’activité réduite. D’autres mesures dans la sphère sociale vont être modifiées.

Nous restons donc dans la logique d’une politique autoritaire qui prend des décisions d’une manière opaque, avec un conseil de défense, composé de personnes choisies par le président et qui sont soumises au secret défense.

Nous devons obéir à des injonctions contradictoires imposées d’en haut sans aucune concertation, sans aucune délibération collective, soit disant pour notre bien, avec culpabilisation à l’appui. Dans cette logique, alors même que le gouvernement continue de supprimer des lits et des postes dans les hôpitaux, toute voix qui s’oppose à la politique sanitaire est considérée comme suspecte.

Pendant ce temps des lois et décrets liberticides, anticonstitutionnels, sont en train de passer.

La crise sanitaire est un prétexte pour contrôler et surveiller toujours plus la population en même temps que sont détruits tous les acquis sociaux. Qui peut croire que des mesures sont là pour notre bien, quand la réforme de l’assurance chômage va fragiliser un grand nombre d’entre nous ?

Comment pouvons-nous nous emparer de la question cruciale de la politique sanitaire ? Y réfléchir collectivement ? Résister à cet autoritarisme qui, par la peur et la culpabilisation, nous infantilise et nous attaque jusque dans nos corps ?

Qu’est-ce qu’implique la mise en place d’un pass sanitaire ? Allons-nous finir par l’accepter ? La stratégie vaccinale qu’on nous impose insidieusement à grand renfort de communication, de culpabilisation et de chantage est-elle réellement la seule possibilité ? Pourquoi tant d’opacité sur les contrats avec les laboratoires ? Chacun ne pourrait-il pas être acteur de la politique sanitaire, en toute conscience, si les mensonges d’état cessaient ?

« Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat ce n’est pas que vous croyez ces mensonges, mais que plus personne ne croit plus rien. (…) Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de juger. Et avec un tel peuple vous pouvez faire ce que vous voulez » Anna Arendt

« La pandémie suggère l’idée qu’un peu comme dans notre imaginaire la peste, nous serions tous soumis à un danger de mort imminent, et donc en parlant de pandémie on a sidéré les esprits, on est passé dans un régime d’exception et on s’est mis à accepter des choses parfaitement inacceptables » Barbara Stiegler

– événement proposé par le collectif Stop Loi Sécurité Globale Creusehttps://www.facebook.com/slsg23


14h / 17h : Cabaret des Libertés #2 – scène ouverte et rassemblement, pour que vivent les arts et la culture – devant la médiathèque de Guéret

Pour poursuivre artistiquement la réflexion entamée le matin, rendez-vous pour cette 2de édition du Cabaret des Libertés. Artistes troubadours, saltimbanques… à vos arts ! Retour ligne automatique

Pour que vivent les arts et la culture libres.Retour ligne automatique
Parce que nous ne sommes ni des esclaves, ni des robots* !

« un pays où on ne comprend pas l’art est un pays d’esclaves ou de robots » – Eugène Ionesco

www.carnavaldeslibertes.wordpress.com/cabaret-des-libertesRetour ligne automatique
https://www.facebook.com/events/320454579432782

– événement proposé par les associations Zone Libre et Le Théâtre D’Or.

Rassemblements déclarés en préfecture. Port du masque et respect des gestes barrières obligatoires.


PRINTEMPS DES LIBERTÉS #7 – 08 mai 2021

Samedi 8 mai et TOUS LES SAMEDIS – devant la mairie de Guéret – dès 11h : Rassemblement contre la loi « sécurité globale » et pour défendre nos droits et libertés. Assemblée populaire et Scène ouverte. La lutte continue !

Le déconfinement progressif ne change rien à notre mobilisation et à nos revendications. Nos droits et libertés sont toujours menacés par la politique autoritaire et liberticide du gouvernement.

  • La loi sécurité globale a été adoptée en avril par le Parlement, mais une saisine du Conseil Constitutionnel est en cours pour faire invalider cette loi nous jugeons anti-constitutionnelle, et donc annuler sa promulgation (qui n’a pas encore eu lieu).
  • Le projet de loi « confortant les principes républicains » est toujours là.
  • Les décrets de « sécurité publique » passés en décembre sont toujours là.
  • La réforme de l’assurance chômage est toujours prévue pour juillet.
  • Les services publics sont toujours menacés, et notamment le secteur de la santé, qui continue de subir des coupes budgétaires depuis cette dernière année, malgré l’épidémie.
  • Nous sommes loin d’être sortis de l’état d’urgence. Le déconfinement n’est que partiel. Nous vivons toujours sous couvre-feu.
  • Nous vivrons bientôt, à partir du 9 juin avec un pass sanitaire, ou vaccinal, ou coronapass, ou qu’importe le nom qu’il lui sera donné, ce « pass » va diviser la population en deux catégories qui n’auront pas les mêmes droits selon que nous serons vacciné(e)s, testé(e)s, ou pas. « Certains » lieux culturels vont réouvrir, avec des jauges limitée (très limitée : 35% alors que les professionnels s’accordent à dire qu’il fait remplir une salle à 80% pour que ce soit « rentable »), et le pass sanitaire sera obligatoire pour y accéder…

Allons-nous, devons-nous, accepter tout cela, la surveillance, la suspicion, la culpabilisation permanente et généralisée ? Ces questions méritent d’être débattues publiquement.

Rassemblement déclaré en préfecture de 11h à 14h.Port du masque et respect des gestes barrières obligatoires.


Dans un souci de clarifier la communication le collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse s’est doté de sa propre page facebook, si vous utilisez ce média et souhaitez suivre nos « actualités » : https://www.facebook.com/Stop-Loi-Sécurité-Globale-Creuse-slsg23.

Vous trouverez toujours les informations quant à nos rassemblements hebdomadaires sur la page et sur le site consacrés au Carnaval des Libertés : https://www.facebook.com/carnavaldeslibertes ou https://carnavaldeslibertes.wordpress.com. (page « Printemps des Libertés« )

Cela n’est pas une scission de nos actions ou revendications. L’art, la culture et la lutte ne sont pas incompatibles, bien au contraire. Depuis le début de la mobilisation du collectif, nos revendications dépassent la seule question de la loi « sécurité globale » qui n’est malheureusement qu’une toute petite pierre dans un plus vaste édifice totalitaire et autoritaire en construction, et la confiscation de l’art et de la culture constitue une atteinte grave à nos droits et nos libertés, au même titre que le passage en force des lois, décrets, reformes, autoritaires et liberticides que nous devons affronter. C’est pour cela que les rassemblements hebdomadaires devant la mairie de Guéret mêlent, et continueront de mêler, prises de paroles et interventions militantes, politiques et artistique au travers d’une assemblée populaire, suivie d’une modeste scène ouverte à qui souhaite s’exprimer (enceinte sur batterie + 3 entrées mic / instru).

Ce samedi 1er mais, nous avons inauguré notre première « vraie » scène ouverte
(comprenez avec un vrai matériel de sonorisation ^^), le premier Cabaret des Libertés, pour la liberté d’accès à l’art et la culture, devant la médiathèque de Guéret. Nous tenons à remercier toutes celles et tous ceux qui étaient présent(e)s, et notamment les copains de Ripe la Lune qui nous ont prêté leur matériel, sans eux pas de son pour ce premier cabaret ! Nous avons eu le plaisir d’accueillir des musiciens, musiciennes, chanteurs, chanteuses, auteur(e)s, comédiens, comédiennes… autant de prestations variées témoignant de la richesse artistique, créative et culturelle de la Creuse. Bravo et merci à toutes et tous ! Sachez que nous comptons bien remettre ça très prochainement, infos à venir sur : https://carnavaldeslibertes.wordpress.com/cabaret-des-libertes/.

La convergence est notre seule chance !
https://lepoing.net/lincroyable-son-de-montpellier-contre-la-loi-securite/?fbclid=IwAR2cqmArIcTILGGdk9N8SEojzEqX6jZOkbQMr53QlWKxNKotuXDUEJbDDHA

Confrontons nos points de vue, échangeons, discutons, c’est ensemble que nous construirons la lutte.Paroles militantes, paroles citoyennes, paroles artistiques… toute intervention est la bienvenue, alors amène tes idées, tes textes, tes instruments… et de quoi becqueter et se désaltérer. (nous rappelons que la consommation d’alcool est interdite sur la voie publique)

A samedis !


PRINTEMPS DES LIBERTÉS #6 – 24 AVRIL 2021

Face à la Loi Sécurité Globale et à la politique autoritaire et liberticide du gouvernement : RÉSISTANCE GLOBALE !

RENDEZ-VOUS ce SAMEDI 24 AVRIL à 11h devant la mairie de Guéret :
ASSEMBLÉE POPULAIRE & SCÈNE OUVERTE artistique.

​Parole militante, parole artistique, parole citoyenne… toute intervention est la bienvenue. Amène tes textes, tes idées, tes instruments, tes compétences, ton écoute… du café, une tarte, un cake… à partager.

[préparation FLASH MOB en Creuse]
Ce samedi nous répéterons « Danser encore » d’HK et les Saltimbanques dans le but de l’interpréter ensemble samedi prochain 1er mai, VENEZ CHANTER AVEC NOUS !

Ci-joint les paroles de la chanson, et pour répéter avant la répète générale :
https://www.youtube.com/watch?v=SyBEMRyt6Qg

Ci-joint également, notre « Appel » à nous unir contre cette politique de plus en plus autoritaire, dont, malheureusement, la loi « Sécurité Globale » n’est qu’une étape. A diffuser autour de vous autant que vous pouvez, si vous le souhaitez.

Contre la politique autoritaire et liberticide du gouvernement, pour défendre nos droits et libertés fondamentales : UNISSONS-NOUS !

__________________________________________

Nous maintenons, et nous maintiendrons tant que ce sera nécessaire, nos rendez-vous hebdomadaires TOUS LES SAMEDIS à 11h DEVANT LA MAIRIE DE GUÉRET, contre la loi « Sécurité Globale », contre la politique autoritaire et liberticide du gouvernement, pour défendre nos droits et libertés fondamentales, dans le respect d’autrui et le respect des mesures sanitaires en vigueur (port du masque, distanciation sociale…).

Rassemblements déclarés en préfecture de 11h à 14h. Nous rappelons que les manifestations et rassemblement déclarés en préfecture NE SONT PAS INTERDITS PAR L’ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE NI PAR LE CONFINEMENT. Pensez à vous munir d’une attestation de déplacement dérogatoire et d’un masque. Modèle d’attestation ci-dessus. Nous rappelons que le port du masque et le respect des gestes sont obligatoires.

Le collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse (Stop Mines 23, Attac 23, Creuse Citron, Le Trou des Combrailles, Sud Éducation Limousin, NPA 23, Le Théâtre D’Or, Union Communiste Libertaire, Questions Masques Enfants 23, Zone Libre).


« Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser. » – Françoise Giroud


PRINTEMPS DES LIBERTÉS #5 – 17 avril 2021

Suite à l’adoption hier du projet de loi « Sécurité Globale », le collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse organise une conférence de presse ce samedi 17 avril à 11h30 devant la mairie de Guéret. L’Assemblée populaire et la Scène ouverte auront lieu juste après.

Communiqué Collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse – 15/04/2021

Aujourd’hui le Parlement a définitivement adopté le projet de loi Sécurité Globale à 75 voix contre 33, malgré des mois de contestation populaire.

Citoyens et citoyennes, associations et syndicats, dénoncent depuis novembre les dispositions liberticides de ce projet de loi que le Parlement vient d’entériner :

  • surveillance généralisée de la population par la multiplication des caméras de vidéos-surveillance et l’utilisation de drones ;
  • usage de la reconnaissance faciale ;
  • élargissement des pouvoirs de la police municipale qui pourra maintenant verbaliser aussi bien que les policiers et gendarmes, et ce alors que la Ligue des Droits de l’Homme, entre autres, dénonce dans une lettre ouverte au Premier ministre le nombre important de verbalisations abusives depuis le début de l’état d’urgence sanitaire ;
  • élargissement des missions des services de sécurité privés ;
  • possibilité pour les forces de l’ordre de garder leur arme de service en dehors du service dans les lieux recevant du public ;
  • interdiction de filmer les forces de l’ordre en intervention, par ce fameux article 24 si controversé qui n’a même pas été retiré…

Les élus de gauche ont d’ors-et-déjà annoncé leur intention de saisir le Conseil Constitutionnel.

Une saisine citoyenne, à laquelle notre collectif s’associe, est également en préparation.

Les députés et sénateurs ont beau avoir rebaptisé le texte « projet de loi pour une sécurité globale préservant les libertés », nous ne sommes pas dupes et restons mobilisé(e)s. Il ne suffit pas d’adjoindre le mot « liberté » à un texte liberticide pour le rendre acceptable.

NON à la Loi Sécurité Globale et autres mesures liberticides !

SAMEDI 17 AVRIL : CONFERENCE DE PRESSE à 11h30 devant la mairie de Guéret.

Nous poursuivrons comme chaque samedi par :

Assemblée populaire & Scène ouverte artistique autour d’un repas partagé

Amène tes mots, tes instruments, tes idées, ton écoute, tes applaudissements, ta présence…

Parole militante, parole artistique, parole citoyenne… toute intervention est la bienvenue. C’est ensemble que nous construisons la lutte.

Nous restons mobilisé(e)s non seulement contre la loi « Sécurité Globale » mais aussi contre le projet de loi « confortant les principes de la République », contre les 3 décrets de « Sécurité public » publiés en décembre et effectifs depuis et qui ont considérablement élargis les possibilités de fichage de la population, contre la réforme de l’assurance chômage qui attaque une fois de plus les plus précaires, contre le démantèlement des services publics, et notamment ceux de la santé, contre l’instrumentalisation de cette crise sanitaire et l’état d’urgence sanitaire qui justifie depuis plus d’un an maintenant les prises de décisions autoritaires et absurdes d’un gouvernement dont il ne fait plus aucun doute qu’il ne sert pas les intérêts du plus grand nombre, et qu’il ne protège pas sa population.

Unissons-nous ! Il n’y a que dans l’union et la convergence que la victoire est possible.

Le collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse (Stop Mines 23, Attac 23, Creuse Citron, Le Trou des Combrailles, Sud Éducation Limousin, NPA 23, Le Théâtre D’Or, Union Communiste Libertaire, Questions Masques Enfants 23, Zone Libre).

Nous rappelons que le port du masque et le respect des gestes barrière est obligatoire.

Rassemblement déclaré en préfecture. Nous rappelons que les rassemblements et manifestations déclarés en préfecture NE SONT PAS INTERDITS par l’état d’urgence sanitaire ni par le confinement. NOUS POUVONS MANIFESTER même si nous habitons à plus de 10km du lieu de la manifestation. Se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire indiquant « déplacement pour se rendre à un rassemblement déclaré en préfecture comme devant se dérouler de 11h à 14h devant la mairie de Guéret et rentrer à mon domicile » comme motif de déplacement dérogatoire.


Printemps des Libertés #4

Samedi 10 avril – devant la mairie de Guéret – ASSEMBLÉE POPULAIRE ET SCÈNE OUVERTE.

Compte-rendu et communiqué du collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse – 06 avril 2021

PRINTEMPS DES LIBERTÉS – On poursuit la mobilisation !

Ce samedi 3 avril, comme chaque samedi depuis décembre, un groupe de personnes inquiètes des mesures autoritaires et liberticides que prend notre gouvernement s’est rassemblé devant la mairie de Guéret pour manifester son opposition non seulement au projet de loi « Sécurité Globale » qui cristallise de nombreuses colères depuis des mois, mais aussi contre le tournant de plus en plus autoritaire et liberticide que prend notre société depuis cette dernière année.

Le rassemblement s’est mué depuis plusieurs semaines en Assemblée Populaire. Les prises de paroles s’enchaînent sur de nombreux sujets de société. Le fil rouge en reste toujours la liberté, ou plutôt le manque de liberté qui se fait de plus en plus (op)pressant pour chacun et chacune d’entre nous.

Ce samedi, particulièrement, l’annonce du 3e confinement, et plus globalement l’État d’urgence sanitaire et le nombreuses restrictions et interdictions qui en découlent, a occupé une grande partie du débat.

NOUS CONVENONS DE SUITE DE LA NECESSITE DE MAINTENIR NOS RASSEMBLEMENTS HEBDOMADAIRES.

Nous dénonçons la culpabilisation incessante de la population et le fait que l’on nous impose confinements, couvre-feu, gestes-barrières, port du masque obligatoire… alors que la casse des services publics, et notamment du service public de santé, se poursuit sans vergogne : fermeture de services, de lits, d’hôpitaux, personnel soignant sous-payé, manque de matériel…

Nous dénonçons le fait que l’épidémie soit instrumentalisée et que l’État d’urgence sanitaire et ses mesures restrictives d’exceptions soient des armes utilisées par un état de plus plus autoritaire pour museler le peuple et tenter d’empêcher l’émergence d’un véritable mouvement de contestation social tandis que se poursuit la destruction de nos droits sociaux et de nos libertés fondamentales.

RECLAMONS DE RÉELS MOYENS HUMAINS, MATÉRIELS ET FINANCIERS POUR LA SANTÉ ET LA SORTIE IMMÉDIATE DE L’ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE ! ET LUTTONS ENSEMBLE POUR NOS DROITS ET LIBERTÉS.

RENDEZ-VOUS TOUS LES SAMEDIS MATINS dès 11H DEVANT LA MAIRIE DE GUÉRET pour une ASSEMBLÉE POPULAIRE et une SCÈNE OUVERTE – prises de paroles politiques et artistiques.

Nous croyons en l’urgence de nous réapproprier l’espace public comme l’espace politique. Parole militante, parole artistique, parole citoyenne… toute intervention est la bienvenue.

Nous rappelons que même en état d’urgence, même confinés, même si nous habitons à plus de 10km du lieu de la manifestation, NOUS POUVONS MANIFESTER ! Les rassemblements et manifestations déclarés en préfecture ne sont pas interdits par la loi d’état d’urgence sanitaire. Depuis ce samedi 3 avril 19h, il faut de nouveau se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire, ou de tout document prouvant la participation à un rassemblement ou une manifestation déclaré(e) en préfecture. Nous travaillons à mettre des attestations à disposition, en attendant, sachez que tout document, même rédigé sur papier libre (mais à l’encre indélébile) indiquant ou prouvant votre participation à un rassemblement ou une manifestation déclaré(e) en préfecture est valable. (question tranchée par le Conseil d’État : la loi ne requiert que la production « document » en cas de contrôle, sans qu’il soit stipulé qu’il doive être « officiel »).

« Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs, ils ne seront jamais les maîtres du printemps » – Pablo Neruda.

Le collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse (Stop Mines 23, Creuse Citron, Le Trou des Combrailles, NPA 23, Sud Éducation Limousin, Le Théâtre d’Or, Attac 23, Questions Masques Enfants 23, Union Communiste Libertaire, Zone Libre) – des personnes inquiètes pour notre avenir.

Samedi 10 avril, après le rassemblement de Guéret, nous appelons à rejoindre la Marche des Oubliés à Montluçon : Des gilets jaunes marchent de Montpellier à Paris et seront ce samedi à Montluçon où une manifestation est organisée pour les soutenir et les rencontrer. https://syndicatgj.fr/2021/03/03/gilets-jaunes-la-grande-marche-des-oublies/

Printemps des Libertés #3

SAMEDI 03 AVRIL 2021 dès 11h devant la MAIRIE de GUÉRET : Assemblée populaire & Pique-nique artistique

Tous les samedis depuis décembre, des personnes inquiètes du tournant liberticide que prend notre société se réunissent à Guéret. L’initiative est née de notre opposition au projet de loi « Sécurité Globale » et naturellement un collectif s’est créé autour de cette question ; mais dès le départ, nos rassemblements, et nos revendications ont dépassé cette seule problématique.

D’autres projets de lois, d’autres décrets, et l’état d’urgence sanitaire – régime d’exception sous lequel nous vivons depuis plus d’un an – avec sa cohorte d’interdits et de restrictions ont été sujets de mobilisation et des discussions. La fermeture des lieux culturels et la destruction du lien social que cela entraîne est une atteinte grave à nos libertés. Mais qu’à cela ne tienne, si la scène nous est interdite, la rue et l’espace public seront nos tribunes !

Parole militante, parole artistique, parole citoyenne… toute intervention est la bienvenue.

RDV à 11h pour une Agora, une assemblée populaire, pour faire le point sur la situation politique et échanger nos idées, nos inquiétudes, dessiner des projets…

Et à 12h30 : cabAReT ! Scène ouverte poétique, musicale, théâtrale, clownesque… à chacun et chacune de faire vivre cet espace et ce moment avec sa sensibilité.

[IMPORTANT] Rassemblement déclaré en préfecture de 11h à 14h. Suite aux annonces présidentielles du 31 mars 2021, nous rappelons que les manifestations et rassemblements à caractère revendicatif déclarés en préfecture NE SONT PAS INTERDITS, ni par l’état d’urgence, ni par le confinement. NOUS POUVONS MANIFESTER, même confiné(e)s, même si nous habitons à plus de 10km du lieu de la manifestation ou du rassemblement. Prévoyez de vous munir d’une attestation de déplacement dérogatoire, nous travillons à en mettre à disposition sur ce site, en attendant UNE ATTESTATION RÉDIGÉE SUR PAPIER LIBRE A L’ENCRE INDELEBILE INDIQUANT LA PARTICIPATION A UN RASSEMBLEMENT OU UNE MANIFESTATION A CARACTÈRE REVENDICATIF COMME MOTIF DE DEPLACEMENT EST VALABLE. Vous pouvez vous munir pour plus de sûreté d’une copie du fly de l’événement.

Le printemps ne fait que commencer, unissons nos forces et nos idées pour dessiner un autre avenir.


PRINTEMPS DES LIBERTÉS #2

SAMEDI 27 MARS – DIMANCHE 28 MARS / GUÉRETMarches pour le climat et la liberté !

Climat, libertés, éducation, santé… De toute part, nos vies sont attaquées.

Il y a un an la déclaration de l’état d’urgence sanitaire et la mise en place du premier confinement nous prenait au dépourvu. Un virus inconnu menaçait notre sécurité et nous devions tous nous enfermer chez nous pour quelques semaines, ne plus nous voir, ne plus nous toucher, ne plus nous déplacer. La plupart des secteurs économiques étaient mis à l’arrêt excepté les « secteurs essentiels », et avec eux leurs travailleurs et travailleuses au chômage technique…

Il y a un an, nous acceptions toutes et tous de mettre nos vies entre parenthèse pour le bien de commun.

Il y a un an, on entendait évoquer « le monde d’après » avec espoir. Le confinement passé, nous aurions pris conscience de l’importance de prendre soin les uns et les unes des autres, comme de la planète…

Il y a un an nous avions rêvé que le virus pourrait avoir raison du capitalisme qui nous dévore toutes et tous.

Nous avions tort.

Un an plus tard, tout est reparti, et de plus belle. Il ne s’agit plus de sauver nos vies, mais de sauver l’économie. Le seul réel changement concerne nos libertés. L’état d’urgence se prolonge indéfiniment avec sa cohorte de restrictions, d’interdictions et de contradictions. Les masques hier inutiles sont aujourd’hui obligatoires. Nous n’avons plus de vie sociale en dehors de notre vie professionnelle. On nous enjoint à prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port du masque, distanciation, interdiction de rassemblement…) quitte à sombrer dans la dépression et à laisser mourir nos grands-parents dans la solitude d’un EHPAD ou d’un hôpital transformé une sorte de « bunker » sanitaire ; alors que dans le même temps le gouvernement continue de fermer des lits et des services à hospitaliers. Le personnel soignant comme celui des grandes surfaces hier glorifié comme les héros et héroïnes de la Nation sont tombés dans l’oubli, une médaille et une vague augmentation pour les plus chanceux et chanceuses, la gloire seule en bandoulière pour les autres…

La crise sanitaire sert de prétexte à l’oppression. Les lois et décrets sécuritaire se multiplient et sont en train de tisser la toile d’un système ouvertement autoritaire :

La loi « Sécurité Globale » va permettre l’utilisation généralisée de drones et de caméras de surveillance équipé(e)s pour la reconnaissance faciale, elle va étendre les pouvoir de la police municipale tout en restreignant la liberté de la presse, et la liberté d’informer et d’être informé(e)s…

La loi « Confortant les principes républicains » s’attaque à la liberté d’association et à la possibilité de choisir l’éducation de ses enfants…

Les décrets de « Sécurité publique » publiés en décembre 2020 et en vigueur depuis, permettent de ficher les militants et militantes non plus seulement pour leur actes, mais aussi pour leurs opinions politiques, religieuses et philosophiques. Ils permettent le fichage de leurs enfants mineurs…

Malgré les multiples manifestations qui ont eu lieu depuis novembre dernier contre ces lois et décrets, le gouvernement n’a pas reculé. Il a ignoré la plupart des propositions citoyennes pour le climat. Il encourage le développement d’industries polluantes, les recouvrant parfois d’une aura de « développement durable », prétendant ainsi sauver l’économie, mais offrant en réalité nos territoires, et nos vies, en pâtures à des industriels sans scrupules avides de profits avant toute chose.

Alors que la population est fragilisée par cette crise sanitaire qui s’est inévitablement muée en crise économique, le gouvernement prétend faire des économies en réformant l’assurance chômage et en faisant perdre 1/3 de leurs revenus aux demandeurs d’emploi !

Quel est ce gouvernement qui piétine ainsi nos droits et libertés ? Il est temps de réagir, de nous unir. La Liberté est seule garante de notre sécurité.

Exorcisons le spectre de la peur. Ouvrons les yeux sur les manœuvres d’un gouvernement qui prétend nous protéger tout en réprimant toujours plus durement les mouvements de contestation ; tout en faisant des économies sur le dos des plus pauvres, tandis qu’il fait des cadeaux fiscaux de plusieurs milliards aux plus riches ; tout en nous culpabilisant pour les victimes du COVID alors qu’il continue de fermer des lits d’hôpitaux en pleine crise sanitaire !

Nous avons besoin de sécurité sociale plus que de sécurité globale.

Nous avons besoin d’un air respirable, d’une eau potable, d’une nourriture saine et de qualité pour nous et pour les générations à venir.

Nous avons besoin de lien social, de nous réunir, de retourner au cinéma, au théâtre, au bar, aux festivals… Il en va de notre santé mentale.

La convergence des luttes est indispensable !

SAMEDI 27 MARS

ASSEMBLÉE DES LUTTES POUR LE CLIMAT ET LA LIBERTÉ !

11h – devant la Mairie de Guéret

Amènes tes pancartes, tes slogans, tes idées pour construire ensemble les suites de la mobilisation. Un autre avenir est possible !

Ce midi c’est cab’AR’eT !

Midi culturel – repas tiré du panier

Amènes de quoi becqueter et tes textes, tes chansons, tes instruments, tes casseroles, tes rêves et tes coups de gueule… pour participer au premier Cabaret des Libertés – scène ouverte – attention scène minimaliste, intervention légèrement amplifiée ou acoustique !

DIMANCHE 28 MARS

MARCHE POUR LE CLIMAT / Vélorution :

départ 15h – Place Bonnyaud, Guéret

retour vers 18h

Pour les non-cyclistes : OCCUPATION de la place.

Fabrication de banderoles, pancartes, jeux… Amène tes vieux draps, de la peinture, du carton… ta musique, tes casseroles, ta guitare (un truc qui fait du bruit !)

LFI ; Guéret en selle   ; CGT ; Collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse (Stop Mines 23, Attac 23, NPA 23 ; Le Théâtre d’Or ; Sud Éducation Limousin ; Creuse Citron ; Le Trou des Combrailles ; Questions Masques Enfants 23 ; Union Communiste Libertaire ; Zone Libre)


15 mars 2021 [SECURITE GLOBALE / LIBERTÉS / CONVERGENCE DES LUTTES]

En réponse à l’appel de la coordination nationale #StopLoiSécuritéGlobale à se mobiliser contre le projet de loi « Sécurité Globale » qui sera discuté au Sénat les 16, 17 et 18 mars ;

Conscient que les attaques contre les libertés portées par les projets de loi « Sécurité Globale » ou « Confortant les principes Républicains », ou par les décrets de « sécurité publiques » – en vigueur depuis décembre 2020, ne sont qu’une facette d’un projet de société ultra-libérale et autoritaire beaucoup plus vaste comprenant la destruction des services publiques et des droits sociaux durement acquis ;

Conscient qu’il ne peut y avoir de Liberté sans sécurité ni lien social(e) ;

Que la « Sécurité » que nous propose le gouvernement au travers de ce projet de loi Sécurité Globale entre autres, n’est qu’une farce douloureuse destinée à mieux nous surveiller, mieux nous contrôler, pour mieux pouvoir réprimer tout mouvement social et toute velléité de contestation ;

En résonance avec les mouvements de résistance et de contestation qui fleurissent dans tous les secteurs : services publics, étudiants, intermittents et précaires, culture… ;

Le collectif Stop Loi Sécurité Globale Creuse a prévu d’organiser ce samedi 20 mars une manifestation pour la défense des Libertés fondamentales, suivie d’une assemblée des luttes.

D’autres mobilisations ont lieu ce même jour : manifestation contre la carte scolaire à Guéret à 10h30 ; appel à rassemblement pour la Culture devant le Théâtre Jean Lurçat à Aubusson à 14h notamment ;

Nous maintenons malgré tout de même notre RDV ce samedi 20 mars 2021 à 11h devant la mairie de Guéret. Nous espérons converger d’une manière ou d’une autre avec les autres luttes, car en définitive, il s’agit d’une seule et même lutte pour un avenir meilleur que celui qui se profile.

Soyons ensemble le matin à Guéret contre la fermeture des classes et le projet de loi Sécurité Globale, puis ensemble l’après-midi à Aubusson, pour la Culture.

Pour que ce printemps soit celui des Libertés retrouvée et de la Convergence des Luttes.

Alors à samedi, et que vive la lutte en Creuse et partout !


11 mars 2021 – Communiqué Stop Loi Sécurité Globale Creuse

Le « Printemps des Libertés » – Guéret – 20 mars 2021

Manifestation revendicative pour la défense des Libertés fondamentales.

C’est le printemps, le renouveau, prenons part à cet élan de vie par notre présence massive, active, joyeuse, bruyante, riante et déterminée.

Du Carnaval à la fête du Printemps, réapproprions-nous les espaces publics, ce sont des espaces de création, d’interaction sociale et donc de résistance.

Allons c’est le Printemps, il est temps de sortir, de vivre. Il est temps, plus que jamais, d’être là.

Cette pandémie est devenue prétexte à l’oppression.

Les libertés sont attaquées à chaque communication gouvernementale : Un état d’urgence au moins jusqu’en juin ; un couvre feu sans aucune perspective de fin ; des lieux de réunion, de partage, fermés, l’infantilisation de toute une société avec des mesures contradictoires et absurdes. Nous sommes face à l’abus d’un langage schizophrénique qui permet toutes sortes de formulations justifiant toutes choses et son contraire et qui s’installe dans notre quotidien.

Ainsi nous attendons tous les jeudis soir le discours présidentiel ou ministériel qui décide de notre avenir immédiat dans un flou inédit.

Ainsi nous devons courir après avoir travaillé nous mettre à l’abri pour échapper aux sanctions, comme si le couvre feu était un couvre feu militaire et non une mesure sanitaire censée nous protéger.

Des milliers d’amendes ont été distribuées et mettent en détresse matérielle des gens déjà fragilisés.

A un niveau législatif nous voyons arriver des lois et des décrets fascisants qui n’ont rien à voir avec une urgence pandémique (comme la loi de sécurité globale qui va être discutée au Sénat les 16, 17 et 18 mars prochain).

Ne nous laissons pas enfermer ou réduire par le mécanisme de la peur. Il est urgent de sortir, de se voir, de crier, de jouer, de danser, de vivre à nouveau.

Nous n’avons pas besoin de répression pour assumer nos responsabilités. La véritable liberté est dans notre discernement.

TOUTES ET TOUS, DESCENDONS DANS LES RUES DE GUÉRET LE 20 MARS PROCHAIN POUR QUE CE PRINTEMPS SOIT CELUI DES LIBERTÉS RETROUVÉES ET DE LA CONVERGENCE DES LUTTES !

RDV 11H DEVANT LA MAIRIE.

MANIFESTATION suivie d’une ASSEMBLÉE DES LUTTES.

Temps d’échanges et d’interventions pour construire la suite de la mobilisation, n’oubliez pas vos instruments de tous genres, vos textes, vos casseroles, vos mots de colère et de joie…

Attac 23 ; Stop Mines 23 ; Creuse-Citron ; La Trou des Combrailles ; NPA 23 ; Sud Éducation Limousin ; Union Communiste Libertaire ; Le Théâtre D’Or ; Collectif Questions Masques Enfants 23 ; Association Zone Libre


Suivez-nous sur facebook : https://www.facebook.com/events/258193205784725

CONTACT: jeskah@hotmail.fr ou https://www.facebook.com/carnavaldeslibertes

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :